FEMMES ENCEINTES

 

Avant la grossesse, une séance d’ostéopathie peut être conseillée afin de lever toutes contraintes tissulaires ou mécaniques notamment sur le bassin, qui pourrait être à la l’origine de douleur lors de la grossesse.

Pendant la grossesse, les changements morphologiques  qui se mettent en place entraînent des changements posturaux sur le corps dont l’élasticité globale est augmentée par les modifications hormonales. Certaines zones charnières peuvent alors se trouver affaiblies et provoquer des symptômes pendant la grossesse et aussi après l’accouchement. La plupart des médicaments étant proscrits ou fortement déconseillés lors de la grossesse, l’ostéopathie permet de soulager diverses douleurs naturellement et sans danger ni pour le bébé ni pour la maman.

En préparation à l’accouchement, l’ostéopathie permet de vérifier la bonne mobilité de la colonne lombaire et du bassin afin de facilité le passage du bébé. Un travail sur la mobilité du bassin et la bonne tonicité du plancher pelvien permettront de limiter les recours à l’épisiotomie. Travailler en parallèle la mobilité du diaphragme thoraco-abdominal et le diaphragme pelvien permet de favoriser leur mobilité synchrone lors des poussées.

En post-partum, 4 à 6 semaines  après l’accouchement (l’utérus aura repris sa taille normale), un travail ostéopathique permet de favoriser la récupération et de soulager les douleurs liées aux positions d’allaitement.

 

Pourquoi ?

Maux de tête

Neurologique : sciatalgie, cruralgie

Troubles digestif : nausées, vomissements, constipation,  brulure gastrique, reflux acide (RGO)

Troubles musculo-squelettiques : douleur durant l’allaitement, douleurs dorsales,  douleurs lombaires et coccygiennes, pubiennes

Gynéco-urinaire : infections urinaires, mycose, infertilité fonctionnelle

Circulatoire : jambes lourdes, sensation de pesanteur du petit bassin

Psychologique : déprime, Baby blues, stress, fatigue

Chocs et traumatismes

Troubles de la posture